Un exemple d'écriture créative
* J'ai tiré les accroches suivantes :

* Je regarde longuement ces objets, m'en imprègne l'esprit, puis je commence :

"Le chat avait miaulé (1) toute la nuit. Lucie n'avait pas pu dormir le temps nécessaire. Elle s'était levé de mauvaise humeur. Lucie avait douze ans et son frère huit (2). Son frère la chamaillait (3) un peu pendant le déjeuner. Lucie s'énerve (5) sur le pot à beurre. C'est un pot en forme de vache en porcelaine (4). Le beurre était trop dur à tartiner alors elle dispute son frère, comme ça, pour rien. Kévin lui donne un coup de pied qui la fait crier. Les parents sont alors rentrés dans la cuisine (6).
- Allez-vous cesser ces dispute à la fin !
- Ton fils est insurportable, avait dit le père.
En effet, (7) le fils n'était pas le sien, après un remariage, la mère avait un fils, le père une fille et il était difficile pour les enfants de vivre comme si ils étaient de vrais frères et soeurs, et le père ne manquait pas une occaion de le faire remarquer à sa femme, qu'il aimait tendrement."

* Là, j'ai une panne d'inspiration. Je regarde mes accroches et je m'aperçois que je n'ai pas utilisé mes deux mots, je repars là-dessus :
Pour narguer sa soeur et son beau-père par la même occasion, Kévin se met à chanter :
- Ouh ! la menteuse, elle est amoureuse !
Lucie regarde son frère et lui dit d'un ton goguenard :
- Ben, dis donc, t'as pas beaucoup d'avenir dans la chansson !"

* Bon, je ne poursuis pas, ceci n'est qu'un court exemple.
Première relecture :
    (1) - Le premier verbe est au plus que parfait, on peut conserver le temps du passé ou décider d'écrire au présent. Je conserve le passé. Le chat, premier élément introduit, a son importance, ne pas l'oublier par la suite.
    (2) - L'information sur l'âge des enfants n'est pas dans le bon contexte, il faudrait la relier avec le fait qu'ils ne sont que demi-frère et demie-sœur. Soit on ajoute cette seconde information ici, soit on parle de l'âge plus tard. J'opte pour cette deuxième solution.
    (3) - "Son frère la chamaillait un peu pendant le déjeuner." L'imparfait, ici, indique une habitude. Si l'on veut exprimer une action ponctuelle inhabituelle, il faut utiliser le passé simple : "Son frère la chahuta un peu pendant le petit-déjeuner."
    (4) - Et on en profite pour faire la liaison avec la scène suivante : "Cela énerva Lucie qui s'en prit au pot de beurre." La description du pot de beurre doit avoir une conséquence dans l'histoire, ou alors il faut en souligner la particularité : "Ce pot de beurre qu'elle avait offert à sa mère pour sa fête. La porcelaine en forme de vache l'avait beaucoup amusée."
    (5) - Remarquez que des verbes au présent se sont glissés dans les phrases, les remettre au passé.
    (6) - Rendre l'entrée des parents plus inattendue : "Les cris avaient alerté les parent qui firent irruption dans la cuisine"
    (7) - "En effet," cette préposition est inutile et alourdit le texte. La phrase est par ailleurs longue et contient plusieurs notions : le remariage, la difficulté de vivre ensemble, le père qui en fait la remarque. Il est donc logique de découper cette phrase en plusieurs : "Le garçon n'était pas le sien. L'homme s'était remarié avec la mère de cet enfant et avait gardé sa propre fille. Bien qu'il aimât tendrement sa nouvelle femme, il ne manquait jamais de lui faire remarquer sa non-paternité. Un malaise s'était établi dans le rapport demi-frère-demie-sœur des enfants qui avaient respectivement huit et douze ans"

Voilà, plusieurs relectures seront nécessaires pour affiner le texte tout en en conservant la substance (le thème) voulue par le cerveau droit. (à propos, je n'ai pas corrigé les fautes d'orthographe, à vous de les chercher)
Sachez que vous ne serez jamais satisfait du résultats, mais je vous conseille deux astuces pour tenter d'aboutir à la perfection :
- D'abord, faire lire votre prose à autrui, c'est l'évidence même pour avoir un retour objectif.
- Également très utile, la lecture à haute voix, par vous-même et par quelqu'un d'autre, vous découvrirez ainsi les déséquilibres de construction des phrases, les répétitions, les fautes d'accord des temps, etc.
RETOUR                   SUITE                   plan-du-site