Erreurs de géolocalisation :

Les mesures de distances sont généralement entachées d’erreurs dues à l’imprécision de l’horloge du boitier et aux perturbations dans la transmission du signal modifiant sa vitesse.
Par exemple, si les erreurs donnent des valeurs de distances plus grandes que la réalité, le cercle vertical (inter 1 et 2) et la sphère N° 3 seront plus grands qu’en théorie. Le résultat du calcul donnera les points A’ et B’ éloignés des points théoriques A et B (*)
(*) À la vitesse de la lumière (300 000km/seconde), une erreur de 1 microseconde (1/1 000 000 s) provoque une erreur de distance de 300 m.
Utilisation d’un quatrième satellite :

Le satellites N°3 a déterminé le point B’. Donc avec 3 satellites, nous déterminons 1 point et 1 seul soit B’, mais rien n’empêche d’utiliser un autre satellite pour trouver le point B. Par exemple, remplaçons le 3ème satellite par un 4ème satellite. Sa sphère (erronée elle aussi) donnera par intersection avec le cercle (inter 1 et 2) (erroné) un nouveau point B’’ différent du précédent B’.
Retour à l'accueil
Page précédente Page suivante