Que fait le boitier récepteur ?

Il a trois fonctions principales :
1 - il calcule les coordonnées géographiques de sa position en utilisant les satellites.
2 - à partir de ces coordonnées, il repère sa position sur une carte.
3 - il calcule un itinéraire sur cette même carte. L’itinéraire est calculé entre le point géo-localisé et une destination donnée. Cette fonction vérifie à tout moment que le boitier suit l’itinéraire, sinon, elle le recalcule entre le nouveau point géo localisé et la même destination. (à droite)
Ces fonctions (1, 2 et 3) sont exécutées grâce à trois algorithmes différents (a1, a2 et a3), chacun étant indépendant du suivant (on peut n’avoir que l’algorithme a1, que le a1 et le a2, ou le a1, le a2 et le a3). a1 utilise les informations des satellites, a2 et a3 utilisent une carte stockée dans la mémoire du boitier.
Le boitier contient donc :

1 - un récepteur radio captant les signaux des satellites.
2 - une mémoire permanente où est stockée la carte (France, Europe ou monde).
3 - une mémoire temporaire où est stocké l’itinéraire.
4 - un calculateur.
5 - une horloge dont nous verrons l’utilité plus loin.
Ce qu’il peut faire en plus :

1 - récupérer, par radio, des informations sur le trafic routier pour l’aider à optimiser son itinéraire.
2 - afficher sur l’écran le parcours de l’itinéraire en 3D (visualisation en perspective, voir à gauche).
3 - envoyer, par radio, ses coordonnées à une centrale de contrôle qui suit ainsi son itinéraire. C’est souvent le cas d’une flotte de camions dont le centre opérationnel veut suivre le trafic.
Les boitiers GPS portables classiques ne sont pas équipés de radio mais certains peuvent mémoriser dans une carte mémoire les itinéraires empruntés pour un contrôle ultérieur.
Retour à l'accueil
Page précédente Page suivante